Mes meilleurs vœux

Je me joins à mon angélique petite Clémence, pour vous offrir mes meilleurs vœux pour la période des Fêtes et aussi pour la nouvelle année. Espérons aussi que l’humanité et la planète, sauront se ressaisir pour 2023 et actualiser leur plein potentiel, afin de prendre soin et de protéger le trésor, qui jadis leur fut confié. Je nous souhaite la paix, l’amour et la solidarité.

Pour 2023, j’aurai assurément le plaisir de vous rencontrer et de vous partager à nouveau mes images, lors des deux expositions collectives, qui se tiendront en avril et l’autre en septembre. Possiblement, qu’il y aura d’autres événements à venir, du moins je travaille dans ce sens.  

Publicité

Exposition RUELLES dernière chance de la voir

Vous avez jusqu’au 4 décembre prochain, pour visiter l’exposition à la maison de la culture de Rivière-des- Prairies. Vous pourrez y voir quatre de mes photos.

Mon lien créatif avec la ruelle a débuté il y a 48 ans, lorsque j’étudiais en arts plastiques. Pour moi, la ruelle est un espace organique aux multiples visages, possédant sa propre vie qui se déploie en retrait, tout en quadrillant les quartiers urbains. Depuis près de quatre ans, je marche les ruelles, de jour comme de soir, dans les quatre saisons. Lors de ces virées, je me crée des histoires teintées de mes états d’âme. À l’affût, je capture l’essence qui me servira à interpréter l’image pour lui donner une nouvelle réalité, afin de créer un univers propice à vos propres projections.

Je vous propose l’arrière rue, une ambiance à vivre et à intérioriser, dans la zone sombre de la ruelle. Une invitation à plonger dans mes photos et à vous laisser aspirer et imprégner par elles, tant par leurs mystères, que leurs évidences.

Maison Pierre Chartrand, située au 8000, boulevard Gouin Est, Montréal

Même en hiver, l’exposition extérieure ROSE se poursuit

Vous pourrez y admirer les photos en vous présentant au jardin situé à l’angle de la 89e Avenue et du boulevard Gouin Est. L’exposition collective se poursuit jusqu’au 14 mai 2023, au jardin communautaire des Belles-Roses, à Rivière-des-Prairies. Cet évènement se tient dans le cadre de la série agriculture et culture, sous la thématique ROSE. L’arrondissement Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles avait lancé l’hiver dernier un concours pour les photographes citoyens de l’arrondissement et deux de mes photos furent sélectionnées.

Exposition RUELLES

Je suis contente de vous inviter à une exposition collective, regroupant sept photographes du Club photo de Rivière-des-Prairies. J’y expose quatre de mes photographies.

Je serai présente au vernissage qui se tiendra le vendredi 28 octobre 2022 de 18 h à 20 h.

ARTISTES

Madeleine Bourgeois

Christiane Cadieux

Nadia D’Alfonso

Denis Grenier

Michel Laurin

Serge Lebel

Gilbert Rivet

4 expositions/4 couleurs/3villes

Je vous partage quelques photos des quatre expositions collectives, auxquelles j’ai le grand plaisir de participer depuis le début de l’été. Huit de mes photos furent sélectionnées par La vitrine créative, qui organise les expositions. Vous êtes conviés à vous promener dans des parcs, afin d’admirer les œuvres regroupées par couleurs.

Jaune à Carignan présente quatre de mes photos, Violet dans une partie de McMasterville vous fera découvrir deux de mes photos, Orange dans une autre partie de McMasterville y en expose une autre et Rose dans Mont-Saint-Hilaire y montre une dernière de mes photos.

J’adore le concept d’exposer des photos en grand format à l’extérieur et de se laisser être en contact avec la beauté et la poésie qui s’en dégage. Les œuvres s’intègrent aux paysages et font partie de la vie quotidienne des citoyens. L’art devient plus accessible et donne accès à un grand nombre de personnes qui n’iraient pas nécessairement dans des galeries ou musées.  

Mes photos laissent rarement indifférentes, et ce pour le meilleur et pour le pire. Un spectateur a eu de fortes émotions en voyant Le plaisir de bouger, la nageuse dans la soupe sous le thème orange, au point où il en a grignoté une partie. Mais comme dit l’organisatrice Emmanuelle Brière :  

« Malheureusement, il arrive parfois que certaines images extérieures soient abîmées… je me dis qu’elles touchent qqch!! À force de sortir le beau et le créatif à l’extérieur, on réussira peut-être à calmer certains comportements moins intéressants!! » 

Exposition photo au jardin communautaire de Rivière-des-Prairies

Enfin, je recommence à exposer mes photos!

Du 18 juin 2022 au 14 mai 2023, j’ai le plaisir de participer à une exposition collective, au jardin communautaire des Belles-Roses, à Rivière-des-Prairies. Cet évènement se tient dans le cadre de la série agriculture et culture, sous la thématique ROSE. L’arrondissement Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles avait lancé cet hiver un concours pour les photographes citoyens de l’arrondissement et deux de mes photos furent sélectionnées.

Les photographies invitent à la promenade autour du jardin communautaire, lieux où les citoyens se rassemblent, socialisent et surtout, deviennent autonomes en pratiquant l’agriculture urbaine.

Vous pourrez y admirer les photos  en vous présentant au jardin situé à l’angle de la 89e Avenue et du boulevard Gouin Est.

Vœux du temps des Fêtes

Je me joins à Clémence mon chien pour vous souhaiter nos meilleurs vœux du temps des Fêtes. Espérons que 2022 nous apportera la santé et la liberté dans nos contacts avec les autres, le tout enveloppé de paix et d’amour.

Cette année, j’ai fait beaucoup de photographie et j’espère que 2022 nous permettra des rassemblements lors d’expositions, afin que je puisse vous partager mon récent travail. À ce jour, certaines possibilités d’expositions collectives se profilent. On se croise les doigts et j’espère vous y rencontrer.

D’ici là, je garde mes photos en réserve afin de vous en offrir la surprise.  

Exposition annuelle 2019 du Club photo de Rivière-des-Prairies,un grand succès!

Photo: Luc Belisle

Le 7 avril avait lieu l’exposition annuelle de notre Club photo. Plusieurs photos très diversifiées ont fait le bonheur des nombreuses personnes qui se sont déplacées, afin d’admirer les œuvres photographiques de nos membres.

J’ai eu le plaisir d’y exposer 18 de mes photos, de pouvoir échanger et expliquer ma vision photographique aux visiteurs. Pour moi, le contact avec le public est un moment très important et enrichissant, étant donné que le travail de photographe se fait souvent dans la solitude.

J’ai obtenu les deux prix, celui de la meilleure photo de l’exposition et aussi le prix du meilleur montage pour le kiosque.

Pour visionner le carrousel de mes photos exposées, cliquer la première photo dans l’onglet NOUVEAUTÉS/PHOTOS quelques-unes des photos que j’ai exposées, lors de cet événement.

Voici la photo gagnante du prix meilleure photo de l’exposition.

Les Clubs photo s’exposent au Musée National de la Photographie

Cette année encore une de mes photos a été sélectionnée pour représenter le Club Photo de Rivière-des Prairies, lors du concours organisé par la SPPQ, en collaboration avec Lozeau. C’est un concours national qui regroupe plusieurs clubs photos de tout les coins du Québec.

Je vous présente ma photo intitulée Planète vélo, ainsi que le texte que j’ai soumis pour l’accompagner.

Je serai présente lors du vernissage.

Planète vélo par Christiane Cadieux

Fin d’une journée de travail chargée, je suis un cheval qui rentre à l’écurie. Métro bondé, j’en sors poursuivant ma trajectoire robotique, emportée malgré moi par une marée déferlant jusqu’à l’escalier roulant. Pour ne pas me noyer définitivement, je lève la tête, pour y voir cette femme au vélo.

Mon regard devient vif et monochrome, regain d’adrénaline, je dois extirper au plus vite mon appareil photo du fouillis de mon sac à dos afin de capturer cette image, merde il coince… L’urgence est vitale face à cette vision, qui fuit plus vite que moi dans cette ascension, qui fera périr l’apparition éphémère. L’instant décisif, je déclenche à moins une. Puis le doute… Vérification faite, je la tiens pour l’éternité tout y est, sans que jamais elle ne sache.

Planète vélo, planète verte, son empreinte environnementale se réduit. Par ce pacte, elle fait corps avec lui son vélo, par mont et par métro, direction boulot. Jusqu’au dodo, elle roule et roule toujours, pour sa santé et celle de notre boule.